Dental Tribune Belgium (French)

Une étude révèle l’impact de la sècheresse buccale sur la qualité de vie

By Dental Tribune France
October 18, 2019

LONDRES, Royaume-Uni : Bien que le nombre exact de personnes souffrant de xérostomie ne soit pas clair, certaines études estiment qu’une personne sur cinq pourrait souffrir d’une forme ou d’une autre de la maladie. Une nouvelle étude qualitative a examiné les impacts physiques, émotionnels et sociaux de la sécheresse buccale, en constatant que cette pathologie peut conduire à une anxiété sociale, à une capacité réduite de manger et de parler et même à un risque plus élevé de maladie mentale.

Des chercheurs de l’école d’odontologie clinique de l’université de Sheffield ont réalisé une étude commandée par le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline. Des entretiens semi-structurés comprenant 17 sujets ont été menés pour saisir une gamme complète des impacts de la sécheresse buccale, et l'analyse ultérieure a utilisé une approche-cadre éclairée par les approches existantes concernant la mesure de la qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire.

Les résultats ont montré qu'il existe un large éventail de symptômes associés à la bouche sèche qui peuvent avoir un impact considérable sur le fonctionnement physique, émotionnel et social de la personne. Cet état, a-t-on constaté, pourrait entraîner des restrictions de la participation sociale, ce qui, dans certaines conditions, pourrait être handicapant.

« Lorsque GlaxoSmithKline nous a demandé à l’origine d’entreprendre cette étude, nous n’étions pas tout à fait préparés aux conséquences importantes de la xérotomie sur la vie quotidienne », a déclaré le Dr Barry Gibson, professeur de sociologie médicale à l’université et auteur principal de l’étude, dans une entrevue avec la Oral Health Foundation. « Nous avons tous été émus par ce que nos participants nous disaient et complètement choqués par la gamme d’impacts que la sècheresse buccale a sur le fonctionnement quotidien. »

« Quand on considère les différents effets de la bouche sèche sur la vie quotidienne et qu’ils sont constamment présents, on commence à se demander pourquoi personne n’a rien fait à ce sujet », a ajouté le Dr Gibson.

« Des conditions telles que la sècheresse buccale passent inaperçues, car elles ne sont pas immédiatement visibles à l'œil nu. Malgré le manque de sensibilisation, la bouche sèche est très commune et les effets sur la vie d’une personne peuvent être dévastateurs », a déclaré le Dr Nigel Carter, OBE, directeur général de la Oral Health Foundation.

« La sécheresse de la bouche est un effet secondaire fréquent de différents médicaments. Elle est également causée par le traitement du cancer, comme la radiothérapie et la chimiothérapie. Les symptômes physiques associés à la bouche sèche rendent extrêmement difficiles les tâches telles que manger ou parler. Cela peut également avoir un impact négatif sur la qualité de vie, sur la confiance et sur l'estime de soi », a-t-il poursuivi.

« Une spirale malsaine d’anxiété et de dépression peut véritablement constituer un avenir difficile pour les personnes souffrant de sécheresse buccale, de différentes manières, notamment par un manque d’enthousiasme pour le maintien d'une bonne santé bucco-dentaire. Il existe un besoin réel et urgent d'explorer l'impact de la sécheresse de la bouche et des possibilités pour aider les personnes atteintes à améliorer leur niveau de vie », a conclu le Dr Carter.

L'étude, intitulée « Measuring the symptomatic, physical, emotional and social impacts of dry mouth: A qualitative study », a été publiée en ligne le 26 juillet 2019 dans Gerodontology, avant d'être incluse dans un prochain numéro.

Comments are closed here.

Latest Issues
E-paper

DT Belgium (French) No. 5, 2019

Open PDF Open E-paper All E-papers

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International