Dental Tribune Belgium (French)

Numérisation dynamique : le laboratoire du futur à l’IDS 2019

By Dental Tribune France
March 21, 2019

COLOGNE, Allemagne : La numérisation offre de grandes possibilités au laboratoire dentaire: large choix de matériaux, grande flexibilité de fabrication et nouvelles méthodes de production de prothèses complètes.

Concernant les technologies dentaires numériques, il existe des tendances stables à long terme et d’autres qui ont un rythme d’évolution plus rapide. Les prothésistes dentaires qui combinent ces deux technologies en tirent le plus grand profit. Une visite à IDS 2019 aidera résolument à obtenir un aperçu complet et à prendre des décisions sûres avec une vision sur le futur. Un certain nombre d'innovations dans le domaine des technologies numériques ont rendu le traitement de matériaux spécifiques possible ou économiquement attractif. Aujourd'hui, il est possible de fabriquer des ossatures de couronnes et de bridges en zircone, en disilicate de lithium, en céramique hybride, en plastiques haute performance et en alliages contenant de l'or ou ne contenant pas de métaux précieux.

En termes de choix de fabrication, les laboratoires dentaires sont devenus très flexibles : ils peuvent décider de produire en interne ou de faire exécuter des tâches par des laboratoires partenaires ou des services industriels externes. Aujourd'hui, même les piliers personnalisés peuvent être fabriqués en interne ou commandés à un fabricant ou à un fournisseur externe. En ce qui concerne les prothèses fixes, les systèmes de CAO / FAO sont devenus bien établis au cours des dernières années et de nouvelles possibilités de FAO en matière de prothèses amovibles sont constamment créées. Par exemple, des prothèses complètes, dupliquées et immédiates peuvent être fabriquées dans le laboratoire dentaire au moyen de procédures assistées par ordinateur, permettant au dentiste de continuer à effectuer les tâches qui lui sont plus familières.

Tout comme les prothèses, l'orthodontie est considérée comme un nouveau venu sur le terrain de jeu numérique, par rapport aux autres domaines de la dentisterie. De nos jours, les laboratoires dentaires contribuent aux traitements dentaires en fournissant des installations virtuelles. Ce faisant, vous pouvez par exemple définir les positions des bagues. Par la suite, le technicien dentaire fabrique l’appareil correspondant et crée le plateau de transfert à l’aide d’une imprimante 3D. Cette procédure offre une grande variété de possibilités créatives au laboratoire dentaire : attelles occlusales, guides chirurgicaux, plateaux personnalisés, appareils orthodontiques ou couronnes et bridges provisoires : pratiquement tout peut être fabriqué à l'aide de technologies d'impression 3D. Si cela est conforme aux directives pour les dispositifs médicaux de classe IIa, l’appareil correspondant peut être utilisé pour les provisoires imprimées à court et à long terme. En outre, des alliages imprimés, tels que le cobalt – chrome, donnent accès à de nouvelles applications telles que les prothèses de moulage de modèles numériques.

Comments are closed here.

© 2019 - All rights reserved - Dental Tribune International